Archives par mot-clé : Régional

Coupe 2000 1er avril

Laurent et Franck contre Yffiniac 2
Yffiniac 1 (à gauche) les vainqueurs du jour

La Coupe 2000 est une coupe qui comme son nom l’indique met aux prises des joueurs dotés d’un “elo” inférieur à 2000. Les clubs participants présentent des équipes plutôt denses, le plus proches possible de “la limite à ne pas dépasser ” et la journée ponctuée de trois rondes à la cadence d’1h+30″ K-O n’est pas de tout repos et  donne lieu à de féroces batailles.  Beaucoup des parties se sont décidées en zeitnot et il aurait suffi de très peu pour inverser le résultat de chaque match. Nos représentants, avec dans  l’ordre des échiquiers Laurent, Franck, Morvan et Fabien ne se sont pas trop mal débrouillés, mais (mal réveillés sans doute ?) ont perdu nettement (0-3) le matin dans un match difficile contre Yffiniac 1, l’équipe sans doute favorite de ce petit championnat, puisque jouant à domicile et présentant la meilleur moyenne elo , puis ont mieux figuré dans les rencontres de l’après-midi avec deux matches nuls (1-1  contre Liffré  futur vainqueur puis 2-2 contre Yffiniac 2). La victoire finale échoit à Liffré et ses jeunes prometteurs en rodage pour le championnat de France, devant l’équipe 1 d’ Yffiniac.

Coupe Loubatière 25 mars 2018

Certains joueurs du championnat du Morbihan étaient de retour dans la salle Saint-Gilles d’ Hennebont pour la phase régionale de la coupe Loubatière, une coupe  qui met aux prises des joueurs dont le classement elo doit être inférieur à 1700 en début de saison. Parmi eux notre président Daniel M. envoyé spécial et conducteur de cette équipe de “djeun’s qui n’en veulent” . Incluons le président dans ce vocable !

Notre président de bonne heure…et de bonne humeur !

Une bonne performance pour notre équipe puisqu’elle monte sur le podium et rate la qualification d’un poil, ou plutôt d’un pat…

Hugo, Erwan et Octave à l’échauffement.

Le président a conduit ses jeunes équipiers à Hennebont et le tirage nous a épargné le Molter (il faut être arbitre pour comprendre ce que ça veut dire…). Il fallait être bien réveillé le matin et l’équipe de Quimper nous l’a rappelé en  nous infligeant une défaite sèche, seul Octave remportant son match. Malgré une bonne résistance face à Eric Delaire, Daniel doit s’incliner en finale de pions…

L’équipe se réveille l’après-midi en s’imposant face à nos voisins d’Elsa grâce à une victoire inespérée du capitaine Daniel dans une situation difficile où l’adversaire (David Daget) manque de temps pour conclure. Octave obtient la nulle face à Yann Agogué, Erwan dispose d’ Andréa et Hugo dans une situation archi-gagnante fait pat.

 

Dernier match de la journée contre Hennebont

La dernière ronde nous fait rencontrer Hennebont. Victoires sans problème pour Hugo et Octave et défaite de Daniel dominé par Denis. Il reste Erwan face à Pierre, et après une finale haletante parsemée de quelques cadeaux de part et d’autre, dans un ultime effort Erwan finit par s’imposer.

L’ équipe n’a pas démérité loin de là et termine deuxième  à égalité de points avec Quimper et Liffré, ratant la qualification de très peu. Liffré présente en effet un meilleur “goal average” (une victoire de plus) .

Souhaitons un plein succès aux équipes de Rennes Paul Bert et Liffré qualifiées pour la phase suivante de cette coupe exigeante, avec ses trois parties  courtes  et sérieuses sur une journée, des parties en général intenses quand il s’agit de défendre les couleurs de son équipe.

Bravo à tous

Résultats complets sur le site de la FFE

Championnat de Bretagne de Blitz

Ah le Blitz…

(photo A.Baron)

“Oui, j’ai joué une partie blitz, une fois. Dans un train, en 1929” a dit Mikhail Botvinnik.

It kills ideas ” dira plus tard Bobby Fischer, qui était pourtant l’un des meilleurs spécialistes de son temps dans cet exercice puisqu’il gagna par exemple le super tournoi d’ Herceg Novi en doubles rondes de 1970 avec le score écrasant de +17, =4, et -1 finissant  4,5 points devant un plateau composé entre autres de Tal (deuxième) , Petrosian, Bronstein, Smyslov, Korchnoï, Uhlmann, Reshevsky, Ivkov etc. Pour quelqu’un qui considère que ce n’est pas un exercice intéressant, excusez du peu !

Aujourd’hui tout le monde est à peu près d’accord pour dire que le blitz ne permet pas d’appréhender la profondeur, la beauté  de certaines positions qui mériteraient plus que quelques secondes de réflexion, mais tout le monde (ou presque) adore blitzer en club ou sur la toile, tenter de surprendre par des variantes agressives et pas forcément correctes, par des coups surprenants mais pas complètement calculés, et on peut constater en général, ce qui est tout de même rassurant, que les meilleurs joueurs en “classique” finissent devant.

Ce préambule pour introduire le championnat de blitz de la région, qui s’est déroulé à Sainte-Anne d’Auray, sous la houlette du dynamique club local Elsa. Manque d’antériorité du tournoi, désintérêt pour la discipline (voir  plus haut), date peu commode ? Le Championnat a attiré surtout les joueurs du cru, et a plutôt ressemblé à un Championnat du Morbihan agrémenté d’une poignée de voisins d’Ille et Vilaine et du Finistère. Il n’empêche, il fallait le gagner, et Morvan, de l’ABC, a fait étalage de ses qualités de combattant. Comme Arthur, Michel et Dominique il gagne une des poules du matin. Puis il l’emporte sans coup férir dans la poule finale ne concédant que deux nulles pour sept victoires. Et puisque le titre de Champion de Bretagne de Blitz lui est décerné, disons lui deux fois bravo, car il réalise un doublé sans doute rare, cumulant son titre d’hier avec le titre en “classique” remporté de haute lutte à Domloup en Juin dernier.

D’autres joueurs de l’ABC se sont distingués, Manue devient Championne de Blitz senior, Arthur Champion Junior, et Laurent gagne le tournoi de consolation de l’après-midi, destiné aux éliminés des poules du matin.

Photos ci-dessous empruntées au site de Cdje56, sur lequel on trouvera aussi les résultats complets (poules et finales). Lien dans la colonne de droite ou ici

Et photos de Marc Chansel.

 

 

Coupe Loubatière. 19 mars. Phase régionale

Lesneven, morne plaine…!

Un message nous est parvenu de Lesneven, adressé par un  de nos envoyés spéciaux sur place, Marc, également joueur de l’ABC Vannes. Il a eu beaucoup de mal à exprimer ce qu’il a vraiment  ressenti au cours de cette journée qui manifestement ne fut pas de tout repos. Tout juste a-t-il consenti à nous adresser quelques photos ou illustrations, (qui plus qu’un long discours…) ainsi qu’un commentaire succinct. Je crois qu’il n’y a pas besoin de plus pour comprendre la teneur et la portée de ce message très émouvant:

Salut, on a ça comme photos …

Ou encore ça….

Sinon pour le commentaire succinct  réclamé par le webmaster:

Tout baigne, superbe journée, que du bonheur.

Une équipe brillante qui a parfaitement maitrisé son sujet !

Tu peux écrire ça, on pourra toujours dire que ce sont des « faits alternatifs »

Un  deuxième message d’un autre naufragé, Dominique Capel

” Levés de bon matin, A l’heure où blanchit la campagne /…Nous mîmes cap au Nord, Vers des aurores Lesneviennes./ Une fois de plus,  Nous allions vérifier / S’il y a plus d’aventures sur un échiquier  Que sur toutes les mers du monde. / Après une bordée toutes voiles dehors, Notre capitaine et ses trois matelots,/ Accostèrent au pays du Léon. C’est à l’ombre des arcades / De l’ancien couvent des Ursulines Et dans un silence religieux/ Qu’eurent lieu les joutes échiquéennes./Après un calme plat en matinée,/ Une brise de force 2 sur une échelle de 4  S’est mise à souffler dans l’après-midi / Pour retomber à 1 en début de soirée. / Trois sur douze, nous avions fait notre quart./ Pour nous l’aventure s’arrêtait là./  Dans notre besace pas de précieuses pépites./ Nous ne jouèrent ni pour l’Elo, ni pour les lots,/Mais pour le plaisir de participer…

Mââgnifique, mââgnifique…que dire de plus!

Plus sérieusement, en raison de nombreuses absences, nous n’avons pu présenter qu’une équipe sur les trois qualifiées. Elle finit 11ème après deux défaites et une nulle.

Et comme l’a dit un écrivain français :

“La défaite est tellement plus intelligente. On pourrait passer sa vie à la méditer. C’est auprès d’elle que l’on puise ses vraies ressources, que l’on sublime ses revanches. “

Les résultats complets sur le site de la FFE (Coupe Loubatière, Phase Régionale)