Championnat de Bretagne Jeunes 2020

Un reportage de notre président, à son retour de Plomelin, où dans le cadre exceptionnel du lycée horticole de Kerbernez sur les rives de l’Odet qui permettait aux parents accompagnateurs de découvrir à leurs heures perdues cette belle région quimpéroise, avaient lieu ces championnats annuels, toujours aussi disputés et…riches de surprises et de découvertes.

Les fonctions d’ arbitre sont prenantes non pas seulement par l’ampleur de la tâche, mais plutôt par les heures de présence, car chez les U16 (minimes) par exemple, les parties durent longtemps mais elles sont particulièrement intéressantes, le moindre coup faible étant exploité…et les pronostics de début de championnat ont été déjoués.

Treize joueurs du club ont participé à ces championnats qualificatifs pour le championnat de France.

Les U12 (pupilles), U14  (benjamins), et U16 (minimes) ont disputé sept rondes à la cadence de 1h30 avec un ajout de 30 secondes à chaque coup alors que les plus jeunes, U10 (poussins)  et U8 (petits poussins) ont disputé également sept rondes, mais à la cadence de 50 minutes avec un ajout de 10 secondes par coup. (cf par ailleurs un article très complet de Patrice sur le site du CDJE 56  ici )

Les jeunes du club et des autres clubs du Morbihan ont bénéficié des conseils de Max Notter et de Michel Poileux pour l’analyse des parties un encadrement mis en place par le comité départemental du 56. Les parents remercient Max et Michel pour l’aide apportée à nos joueurs…

Bilan de ces championnats: trois qualifiés pour les prochains championnats de France qui auront lieu à Agen fin avril, ( c’ est du moins ce qui est prévu pour l’instant…)

La bonne surprise en U12 vient de Lucas Thubert qui termine quatrième avec 5 points  d’un championnat pupilles dominé par Matthias Frelau de St Brieuc.

Le deuxième qualifié du club est Antoine Besnard (U10) avec 5,5 points, deuxième à égalité de points avec deux autres joueurs mais quatrième au départage.

La troisième qualifiée est Jeanne Fages en U16 même si elle ne marque qu’ un point mais c’est suffisant pour les filles pour aller au “France”. Jeanne a rencontré des joueurs ayant une bien plus grande expérience des échecs, c’est sa première année en club; laissons- lui un peu de temps.

Nos dix autres jeunes ont eu plus de difficultés: Damien en minimes a livré de belles parties même si la réussite n’ a pas été toujours au rendez-vous.  Timoté marque 3 points aussi en minimes et il a pu voir qu’il faut jouer plus lentement pour progresser, ce sera pour lui un bon apprentissage de ce niveau où chaque petite erreur a des conséquences..Chez les benjamins Quentin a fait un bon tournoi avec une performance qui correspond à son niveau et non à son clasement elo sous-évalué. Pour les autres benjamins, on peut dire qu’ ils ont acquis de l’expérience au cours de ces championnats. de même que les pupilles; à souligner la 15ème place de Matéo, mais à un petit point de la 5ème place….Le club avait cinq filles dans ces championnats (un record) et manifestement elles ont une bonne marge de progression à condition de persister dans leurs efforts.

Reportages sur les sites du cdje56 et de la Ligue de Bretagne où quelques partie sont également consultables.

Le festival des jeux de Cannes

Du 17 au 23 février, avait lieu à Cannes le traditionnel festival international des jeux qui, pour ce qui concerne les échecs intégrait un fort open A(>2100), dont le vainqueur cette année fut le jeune indien Gukesh. Laurent et Manue ont eu droit respectivement aux tournois B et C et ont passé une semaine studieuse et festive.

L’ événement étant d’importance de nombreux photographes attendaient les joueurs sur le tapis rouge bien connu conduisant à la salle du tournoi

Il n’est pas si facile que ça de trouver à se garer dans le coin, alors le mieux est peut-être de venir en bateau, hé oui. Il est tout à fait possible de s’amarrer devant la salle de jeu, et disons que c’est bien pratique, quoi !…

Sinon pour les p’tites gens, il est possible de se loger plus simplement, bien entendu. On peut trouver à Cannes des coins vraiment sympa comme tout.

Euh…Y’ avait pas un tournoi d’échecs, Laurent ? On est sur un blog d’échecs ici tu sais, le sujet principal c’est…

Ah oui ! Laurent nous dit ” il était possible de faire un bon tournoi mais j ‘ ai gaffé par deux fois lors de la deuxième journée (double rondes). Par la suite je me suis battu pour limiter la casse”. Il marquera cinq points sur les six parties restantes pour finir à 5/9. Manue quant à elle jouait dans le tournoi C et a fini à 4/9.

Et, pour montrer qu’il n’ a pas passé son temps à regarder la mer, Laurent nous a adressé sa partie de la dernière ronde où il affrontait une jeune norvégienne (ce n’est pas une règle générale mais il faut se méfier des norvégiens aux échecs ).

encore un peu de photos…

Arthur à Toronto

Arthur nous a laissé pour quelques mois. Après avoir fait ses preuves en Morbihan (champion en 2018 et 2019) et en Bretagne (champion en 2019) le voici parti à l’assaut de….l’ Ontario et de sa capitale ! Plus sérieusement, il profite ici de son peu de temps libre pour s’inscrire dans un tournoi, qui avait lieu le week-end dernier et tester les variantes locales. Voici donc un reportage très complet et très vivant sur la façon dont on peut aborder un tournoi d’échecs, partie après partie. Remercions Arthur pour la qualité de ses commentaires, technique et humour réunis, et on a vraiment l’impression de vivre les parties à ses côtés.

Site de l’ organisateur

 https://harthousechess.com/2020/01/27/reading-week-open-2020/

 Après déjà un mois à Toronto, je participe à mon premier tournoi au Canada. En plein centre-ville se trouve l’ Université de Toronto. Un campus immense, idéalement situé avec de très beaux bâtiments. C’est un endroit très vivant et rempli d’écureuils.

Mais il y a aussi un club d’échecs dans un centre culturel de l’université : le Hart House Chess Club. Ce dernier organisait un tournoi durant un week-end de trois jours. Six rondes de 90 minutes et 30 secondes par coup. Deux parties chaque jour à 10 et 16 heures, l’ occasion pour moi de pratiquer dans une cadence autre que le fameux 3+2 et de tester différents styles de jeu avec de nouveaux adversaires. 
Environ 150 joueurs se sont donc retrouvés pour ce tournoi et se sont répartis dans les cinq sections : – Crown- U2200- U1900- U1600- U1300. Il faut savoir qu’ au Canada, on utilise d’abord l’ elo national, qui semble un peu surévalué par rapport au elo international. Je me retrouve donc à jouer dans le tournoi U2200 avec le treizième elo.

Première ronde avec les blancs, contre un des plus faibles de ma section ça devrait aller !

Après cette première défaite je suis déjà un peu démoralisé. Mais bon je pars manger et me promener dans Toronto pour me changer les idées, après tout il fait beau et pas trop froid. En même temps, par rapport aux -17 ( et ressenti -28) de la veille, j’ai eu le temps de m’ habituer et ce n’ est pas à zéro degré qu’il fait froid !

Mais bon, me voilà de retour pour jouer ma deuxième partie. Je tombe contre le quatrième elo du tournoi, un joueur très créatif à ce qu’on m’a dit, amateur de gambits. Moi qui ne suis pas très en forme, ça ne semble pas être mon jour de chance. Pas grave, je vais tout bloquer et tenter de le manœuvrer. 

Première victoire. Tout c’est passé comme prévu dans cette partie. Je suis peut être lancé ! Mais bon, il ne faut jamais crier victoire trop tôt. Il faut rentrer se reposer car après huit heures de parties dans la journée la fatigue commence à se faire sentir.

Deuxième jour, Je peux me lever plus tard, car aujourd’hui pas besoin de pointer. Je connais déjà mon adversaire, il s’agit du troisième elo du tournoi, je l’ai vu jouer à côté de moi une belle partie gagnée après un sacrifice de Dame, il va falloir faire attention. En plus je double les Noirs.

Bon,.. un peu miraculé, je me retrouve à deux points et monte enfin vers les premières tables. Je vais cette fois-ci jouer contre un adversaire très largement moins bien classé que moi, peut-être l’occasion de me reposer… Ou de me taire. Ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Bref, j’ai les Blancs et j’ai promis des gambits-roi avant le début du tournoi, j’espère enfin que quelqu’un va jouer e5.

Bon. Deux victoires avec les noirs et deux défaites avec les blancs. C’est le monde à l’envers, surtout pour moi. Et en plus je peux faire une croix sur le podium, mon objectif initial. Cependant, dans ce tournoi, et peut être d’autres au Canada, on a la possibilité de former des équipes.de quatre joueurs dans au moins trois différents tournois. Je participe avec trois joueurs de l’université de Toronto jouant dans les divisions U1600 et U1300. Malheureusement, d’autres équipes sont encore devant nous, il va falloir faire carton plein le dernier jour pour espérer quelque chose. Mais avec 4 points de retard, c’est hautement improbable. 


Dernier jour de compétition, le lundi, après avoir évacué toute la haine envers moi-même pour ces défaites ridicules, je me suis juré de jouer pour l’attaque coûte que coûte dans la partie suivante. Même pas peur, j’ai déjà perdu mes 2000 elo, je n’aurai pas de prix, je n’ai plus rien à perdre. Il n’y a pas plus dangereux qu’un animal blessé…!

Enfin une belle victoire. Je suis regonflé à bloc, en plus l’équipe a gagné ses quatre parties et nous n’accusons plus que 2,5 points de retard sur les premiers. Plus qu’une partie, et j’ai les Blancs. Il faut sauver l’honneur et en gagner au moins une avec les Blancs, bon sang. Mon futur adversaire était juste à côté de moi quand j’ai perdu la veille et a suivi toute ma partie du matin. Voyons voir ce qu’il m’a préparé que je change ses plans.

Et je finis le tournoi sur une victoire. Je finis donc quatrième ex æquo avec le huitième. Le seul départage étant le nombre de points, on ne peut pas savoir si je suis quatrième ou huitième mais qu’importe. Pour l’équipe, nous n’avons pas gagné non plus. Lors de la dernière ronde, nous n’avons marqué que 2.5 points sur 4. Mais ce fut une belle expérience qui m’a permis de mettre à jour mes problèmes d’estimation du danger. Au total, six ouvertures différentes en six rondes, des parties mémorables et d’autres déjà oubliées (la quatrième) et la rencontre de nombreux nouveaux joueurs d’ outre-atlantique !

La majestueuse salle du tournoi

Interclubs: 2-3 février 2020

Beaucoup d’ activité encore en ce week-end échiquéen. En NII, des absents notamment Arthur qui lors du mercato d’hiver a été “drafté” par une franchise Nord-Américaine (les Toronto Raptors ou quelque chose comme ça ?). Les “remplaçants” ont assuré leur part du job mais ont forcément manqué aux étages inférieurs par effet de décalage.

Les rencontres de la NII se sont déroulées à Rennes. Le samedi, il a fallu affronter la très solide équipe de Tours et Nicolas a connu là sa première défaite de la saison en équipe. Pierre, Loïc et Claire ont assuré la nulle contre des adversaires au classement nettement supérieur, et Jean a obtenu la seule victoire de la journée. Résultat du match:1-4 ! Un peu rude tout de même, mais après une bonne soirée, l’équipe s’est très bien reprise globalement en disposant par 4-2 de l’ Echiquier du Gâtinais. Seul notre capitaine Franck n’a pas coché la table de score, Jean quant à lui fut le buteur du week-end avec ses deux victoires au huitième échiquier. L’ équipe est bien en place dans cette division, il reste des rencontres difficiles mais l’essentiel est fait pour le maintien, ce qui était l’ objectif fixé par le “board” !

Saint-Brieuc n’avait pas brillé jusqu’ici, et la NIII qui s’y déplaçait, un peu affaiblie certes, espérait a priori un résultat. Mais l’ équipe costarmoricaine s’est bien reprise et nous a balayé sur le score sans appel de 6-1, seul Laurent A. parvenant en effet à tirer son épingle du jeu. Cette division est serrée et si notre position est pour le moment correcte, il faudra sans doute se battre jusqu’au bout.

Départementale 1. Notre équipe “C” l’a emporté 4-1 contre Elsa B, sans avoir été inquiétée, Andréï connaissant la seule défaite du jour face à Loïc. Léo a été le plus rapide à finir, puis Dominique et Michel lui ont rapidement emboîté le pas. Laurent R. a dû batailler un peu plus longtemps pour marquer le point contre David. La prochaine rencontre sera peut-être décisive pour la montée en NIV et nous verra affronter Ploërmel à Arradon le 15 mars

L’ équipe “D”, qui joue dans la même division a annulé contre Queven “B” qui réalise là une belle performance. Erwan au premier, qui gagne de haute lutte une finale pions, Tour et Fous de la même couleur face à un adversaire mal à la pendule et Alain au cinquième, ont permis d’ éviter la catastrophe complète dans la mesure où nous étions favoris sur les cinq échiquiers, mais certains “elo” jeunes sont très trompeurs… Patrick perd rapidement, Edouard dépose les armes dans une finale de pions, Daniel rate le gain et doit se contenter de la nulle…Bilan 2-2

Départementale 2. L’ équipe “E” bat Questembert grâce notamment à la victoire de Jean-Luc G. sur Henri. Philippe et le jeune Timoté marquent leur point également.L ‘équipe “F” n’a malheureusement pas pu jouer, Elsa “C” n’ ayant pas été en mesure de constituer une équipe. Nos deux équipes sont en lice pour la montée et s’ affronteront dans un duel fratricide lors de la prochaine journée.

N2 N3 Morbihan 1 Morbihan 2 et quelques photos

  • Franck et Claire: 200 points de moins que leurs adversaires et une nulle pour Claire
  • NII. Pierre à droite de Nicolas: une pièce de moins mais une position très prometteuse
  • Laurent sera le dernier à conclure contre David
  • Dominique déjà dominateur face à Michel
  • Andreï, tranquille (pour l’instant !) attend que Loïc veuille bien finir sa réflexion.
  • Léo présente son meilleur profil et assure encore
  • Erwan et Edouard: début de partie
  • Patrick et Daniel ont eu un peu de mal
  • Début ouvert, visages fermés
  • Alain à son jeune adversaire Timothée: “qu’ a répondu Hou Yifan au f4 de Nakamura ?”
  • Les premiers coups. Patrice, Timoté et Philippe engagent le combat.
  • Jean-Luc, Patrice, Timoté et Philippe: une belle victoire collective
  • Y-a-t il un arbitre dans la salle ?

Partie: James vs Laurent

Quand on affronte Laurent il faut s’attendre dès les premiers coups à un petit débat théorique, basé si possible ( c’est mieux ! ) sur l’ offre gracieuse d’un pion. Ainsi à Ploërmel, samedi dernier, répond-t-il sans surprise au Gambit Dame de James par le contre-gambit Albin, connu depuis la fin du XIXème et remis au goût du jour par un joueur comme Alexander Morozevitch qui l’ a joué régulièrement à haut niveau et en a obtenu de très bons résultats.

La partie est annotée par le perdant, ce qui n’est pas courant. James montre qu’il avait quand même bien préparé son affaire et obtient un avantage qui aurait pu devenir fatal à Laurent, puis le zeitnot survient et un ou deux mauvais choix de James, dans une position complexe, permettront à Laurent de revenir dans la partie…

25ème coup. James à fond cherche à profiter de sa position. Laurent est à l’ affût…

Championnat du Morbihan 2020 5ème ronde

Une ronde disputée dans une lumineuse salle de classe du Lycée agricole La Touche, à Ploërmel. Quatre des nôtres se rencontraient sur les deux premières tables ce qui ne signifiait pas qu’ils allaient se regarder dans le blanc des yeux. Le combat fut rude en effet de part et d’autre et à la fin les “Gordon Bros”, les deux frères se côtoyant sur ces deux tables, ont dû baisser pavillon face à Nicolas et Laurent, non sans être passés tout près du pompon l’un comme l’autre.

Nicolas face à Louis a connu un moment d’ absence et laissé…une tour. Comme il avait quelques pions on a assisté à une finale surprenante et improbable qu ‘il a fini par convertir. James et Laurent se sont affrontés sur un Gambit Albin, et James en mal de temps n’a pas réussi à transformer une belle position d’attaque en gain, livrant son flanc à un contre décisif. Michel se méfiait du “local” Hervé qui venait de battre Franck lors de la ronde précédente mais il a fini par l’emporter après une lutte indécise. Abel, après une défaite et une nulle renoue avec la victoire aux dépens d’ Andréa, Didier doit s’ employer pour venir à bout du “débutant” Quévenois Guy, Dominique réalise un tournoi de MI ( avec une victoire et quatre nulles !) et demeure donc invaincu, comme Nicolas, Laurent et Célia qui réalise elle un tournoi de WGMI ! Franck se reprend face à Eugène et se rapproche enfin de la tête. Plus loin, Daniel ne parvient pas à prendre sa revanche de l’année dernière au même endroit contre le même adversaire, et Patrice marque le point. Puis Philippe dispose de Lionel (400 points elo au-dessus quand même !) et Xavier marque enfin son premier point contre le jeune Esteban.

Les tirages de la prochaine ronde ne sont pas encore parus, mais on peut déjà dire que les deux premières tables verront Laurent tenter sa chance face à Nicolas et Michel face à Romain.

Résultats et Classement

et un peu de photos de nos élèves studieux et concentrés ( en général )

Interclubs 19 Janvier 2020

La salle Saint-Pierre d’ Arradon était bien pleine en ce samedi, puisqu’ elle accueillait pas moins que cinq matches et une cinquantaine de compétiteurs.

Commençons par la NII, qui après sa victoire ne se fera plus de souci pour le maintien, même s’ il lui reste à jouer de sérieux clients. Nicolas ne connaît pas la crise et assure encore et toujours, François, Morvan (derniers buteurs au bout de parties longtemps indécises ) et Nayeli, féminine de l’équipe, marquent également leur point. Bravo à Nayeli dont c’était la première pour le club !

Dans la même salle donc, l’ équipe “C” a disposé de Baud B et le score de 4-1 est un peu flatteur, certaines parties ayant mis du temps à choisir de quel côté elles penchaient. Andreï connaît une défaite contre le jeune Marvin, Laurent R., Michel, Dominique et Philippe marquent.

En départementale 1, l ‘équipe “D”, quant à elle, a connu le même score contre Ploërmel, mais c’est Ploërmel qui gagne. Erwan et Edouard gaffent tous les deux dans des parties qui n’ étaient pas gagnées pour autant, Alain sauve l’ honneur dans une finale de cavaliers digne d’une étude. Les deux équipes sont première et…dernière de ce groupe où il faudra battre Ploërmel pour espérer monter à l’échelon supérieur.

La départementale 2 a vu notre équipe “E” disposer de Ploërmel “B” grâce aux victoires de Philippe et de notre doyen Jean-Pierre, alors que l’ équipe “F” qui voyait les débuts d’ Arthur Brice et de la minime Jeanne a de son côté partagé les points avec Baud “C”.

A quelques kilomètres de là…à Rennes, la NIII affrontait Rennes Paul-Bert et l’ a emporté sur le score net de 5-2. C’est méritoire, car sur le papier, c’ était loin d’ être gagné. Michel, Abel, Laurent A. James et Hervé marquent, Baptiste annule. Rien n’ est joué dans ce groupe, mais il reste quand même à affronter Quimper et Brest.

Bilan de la journée, qui n’a connu aucun combat fratricide: 34 parties, 18 victoires, 4 nulles, 12 défaites. C’est donc positif, et nos sommes bien placés dans tous les groupes où nous sommes engagés.

N2 N3 Morbihan 1 Morbihan 2

Et des photos. Merci à Alain et Bruno qui n’ont pas fait que jouer. A noter que tous les photographes ont gagné leur partie !

Deux parties de Prague

Jean nous adresse une carte postale de Prague, capitale de la république Tchèque et notoirement connue pour son architecture très riche et variée, son goût de la fête, ses enterrements de vie de garçon et…ses tournois d’ échecs.

Un reportage sur le vif, agrémenté de deux parties animées et assez “baroques”, un hommage à la ville sans doute !

OPEN à PRAGUE

Janvier 2020

Comme disent quelques amis bretons égarés en ce tournoi, que l’on soit à Aubervilliers ou dans un hôtel pragois : « Rien ne ressemble plus à un tournoi d’échecs qu’un autre tournoi d’échecs ».

Les hommes sont les mêmes, jeunes en quête de rêves norvégiens, hommes dans la force de l’âge confondant Dulcinée et Caîssa et vieux sages dont les variantes issues d’anciens grimoires n’ont rien à envier aux valets en silicone. En revanche revenir en son club et dire que l’on a fait un tournoi en Tchéquie titille gentiment notre ego.

Ego ou pas, venir à Prague reste toujours un bonheur. Les souvenirs de jeunesse renaissent en foule, les combats moyenâgeux de nos cours d’école reviennent en nombre dans les ruelles de la vieille ville. A chaque détour la ville des alchimistes semble laisser apparaître quelques Golems réclamant leur pitance. Puis au petit matin, il faut voir les statues du pont Charles, sorties du fond des âges, déchirant les lambeaux de brume des restes de la nuit avant le déferlement des hordes touristiques.

Mais les rêveries d’un joueur solitaire n’empêchent en rien la passion, donc le premier jour un joueur polonais a eu raison de mes rêves de gloire. Je jetterai un voile pudique sur la partie. Puis le deuxième jour deux parties et deux victoires : un danois bien trop jeune pour vraiment comprendre une variante Alapin (en un seul mot) puis une russe dont l’ Italienne était super mais trop fragile pour résister à la furia francese.

Je livre à votre sagacité ces deux parties non analysées par notre ami ordinateur et même si les attaques sont aléatoires ou fausses elles restent amusantes.

et la deuxième:

Interclubs Départementaux Jeunes Rondes 4 et 5

Un petit mot de notre président:

Bravo à nos jeunes !

En départementale 1 les équipes A et B du club disputaient ce dimanche  à Pontivy les deux dernières rondes. Elles terminent aux deux premières places de leur championnat  après avoir fait match nul avec l’équipe de Baud et gagné leur match contre Pontivy et Languidic. et se qualifient pour jouer le championnat de Nationale 3 jeunes. L’ équipe C de départementale 2 termine à la deuxième place derrière Sainte-Anne d’Auray après avoir fait nulle contre Questembert A.

Résultats sur le site de la FFE, et un reportage sur le site d’Elsa.