Championnat du Morbihan 2021. 1ère Ronde

Après un Championnat 2020 tronqué, mais qui a connu un vainqueur indiscutable, Nicolas Tripoteau gagnant ses cinq parties sans coup férir, ( malgré une petite peur contre le jeune Louis ), c’ était retour aux affaires en ce samedi à Arradon, salle Saint-Pierre, et le démarrage tant bien que mal de la cuvée 2021.

Trente-trois joueurs se sont donc présentés, ce qui fait moins que les années précédentes et on sait pourquoi, mais ce sera disputé, et plusieurs postulants à la succession se proposent, dont un bon nombre de l’ ABC. Cette première ronde sert en général de galop d’ essai, les tirages “forts-faibles” proposant des combats a priori déséquilibrés, mais les stats n’ auraient pas le même charme (!,?) sans l’ incident qui survient inopinément, et cette fois c’ est Louis qui trébuche face à l’offensif Enzo, de Baud. Pour le reste tous les résultats sont conformes à ce que les auspices (appelés aussi “classement elo” ) prévoyaient. Franck, Fabien, Laurent (une victoire express), James, Jean, Didier, Dominique marquent le point, quant à Louis, Patrice, Arthur B., Xavier et Philippe ils feront mieux la prochaine fois. Xavier et Philippe se montrent résistants et perdent tous les deux au bout d’une finale de pions contre des adversaires solides.

Reportages complets à voir sur les sites d’ Elsa, Baud, et le CDJE (liens sur la colonne de droite)

Début des Interclubs

Reportage de notre président:

Nos trois équipes de Nationale ont entamé leurs championnats avec un match à domicile samedi pour la NII et trois matches (NII, NIII, NIV) le dimanche à l’extérieur. Je voudrais remercier les capitaines des trois équipes qui ont été confrontés à des absences annoncées parfois tardivement et qui ont dû attendre le dernier moment pour donner la composition de leur équipe. Et pour la première fois en NIII on doit déplorer un forfait sur notre 8ème échiquier. Au vu de ces difficultés on peut se demander si on avait bien fait d’accepter une montée en Nationale 4…

En tout cas…

NII

Le match du samedi à Arradon entre l’ ABC et Le Mans. (vision de l’arbitre )

En observant la feuille de match les forces étaient équilibrées au niveau des elos avec un avantage pour l ‘ABC sur les échiquiers 1 et 8. Pour les autres  parties tout était possible malgré une différence elo plutôt favorable aux jeunes Manceaux.

Au bout de deux heures de match, mis à part Franck, personne n’avait pris un avantage sur son adversaire.  Franck sera le premier a apporter une victoire au club en battant la jeune Elisa, joueuse du Mans. Loïc malgré une bonne résistance s’ incline face à un adversaire un peu mieux classé. Pierre conclut son match contre le même adversaire que l’an passé avec le même résultat, une nulle…Nicolas trouve du fil à retordre avec son jeune adversaire, un habitué des podiums des championnats de France jeunes, mais finalement son expérience paiera. François malgré une très forte attaque  sur l’aile-Dame devra s’incliner. Notre nouveau joueur Vincent obtient une nulle. Claire livre un match sérieux face à un jeune adversaire qui l’a poussé à de longs calculs et elle oublie de surveiller sa pendule, tombant au temps dans une position où elle pouvait obtenir la nulle et peut être plus. A ce moment, Le Mans mène sur le score de 3 à 2. Arthur face au capitaine adverse doit donc gagner sa partie pour obtenir un match nul. La technique d’ Arthur en finale est bien connue et très calmement il contraint son adversaire à abandonner. C’ est finalement un score équitable avec une équipe du Mans qui jouera les premières places même si le lendemain cette équipe s’est inclinée face aux Sables d’Olonne qui présente pourtant des elos plus modestes, mais on sait qu’ une contre performance est toujours possible aux échecs…

Le lendemain l’équipe de Franck jouait à Nantes , notre capitaine l’a emporté sans coup férir face à une jeune joueuse d’ un elo modeste, mais cela restera la seule victoire de l’ équipe ! Deux nulles aux deux premiers échiquiers, deux nulles aux 6ème et 7ème et trois défaites face à une équipe de Nantes dotée d’ une moyenne elo supérieure à  la nôtre.

( “Trois de nos joueurs ont dû mordre la poussière, terrassés par la froideur mathématique de leurs adversaires” nous rapporte Franck)

Photos du match de samedi contre Le Mans

  • Victoire au premier
  • L’ arbitre aux aguets
  • François devra s’ incliner
  • Arthur décidé à repasser “les 2000”
  • Loïc se demande quoi jouer sur e4…
  • Claire face à un jeune qui monte
  • Franck marque le point important du 8ème

NIII

Laurent A., envoyé spécial, nous a adressé un reportage également


C’est une équipe affaiblie d’un forfait qui se déplaçait à Plancoët. Nos “sept mercenaires” ayant fait finalement parler la poudre en s’imposant sur un score confortable de 6 à 2, soit 6 gains sur 7 possibles.

Les deux premiers à « dégainer » étaient Bruno et Laurent A. Bruno, avec les Noirs, comptait un pion de plus et une finale Fou contre Cavalier vissant les pions adverses sur cases noires avant de l’emporter sans trembler. Laurent, avec les Blancs, joue comme à son habitude un gambit et gagne une pièce contre trois pions pour son adversaire. Ce dernier ne sera jamais en mesure de mobiliser sa phalange de pions centraux tant l’initiative des Blancs était forte. Louis porte le score à 3-1, avec les Blancs affrontant la fameuse variante de l’Est-indienne avec centre bloqué et initiative sur les deux ailes. Et c’est l’attaque de Louis sur l’aile Dame adverse qui lui permet de gagner la course de vitesse sur son adversaire. Bientôt 4-1 avec Jean qui avec les pièces noires joue un sacrifice dont il à le secret, et force son adversaire à rendre les armes peu après. Arrive le plat de résistance avec à ma gauche Fabien jouant avec les Noirs et à ma droite Dominique jouant avec les Blancs. Fabien réussit à retourner une situation bien compromise dans l’ouverture et au final à emporter la partie en dépit d’ une pièce de moins mais grâce à un paquet de pions qui feront la décision en finale.

On croyait Dominique abonné aux nulles mais les mauvaises langues n’ont qu’à bien se tenir ! Après avoir perdu une qualité, il trouve du contre-jeu pour gagner la Dame adverse et s’imposer dans la foulée: une très belle partie.

Seul notre cadet Arthur B. , qui était ainsi lancé dans le grain bain a dû finalement s’incliner après avoir été très bien durant la partie. Bravo à lui car il n’a pas démérité.

Suite au prochain épisode !

Une première réussie dans un groupe fort où il sera difficile de briller, et disons que ce qui est pris n’est plus à prendre.

NIV

L’ équipe jouait à Pontivy contre Lannion, et ce ne fut pas simple du tout. Ci-dessous un reportage du capitaine, et photographe, Alain:

Après de sérieuses difficultés à former (…et reformer) le groupe, difficultés qui ont mis à l’épreuve les nerfs du président et du capitaine (forfaits, absences de réponses, défection de dernière minute …) un jeune et talentueux joueur, Quentin, a rejoint l’équipe.
Ambiance très spéciale “CovidChess” dans un grand gymnase où étaient disposées seulement dix-huit tables de jeu. La distanciation y trouvait largement son compte !

Les quatre premiers échiquiers de Lannion affichaient un elo très supérieur aux nôtres, mais nos joueurs ont tenu bon et les deux dernières tables ont fait la différence.

Quentin au sixième sera le plus expéditif. Patrice joue sur son pion passé et gagne facilement. Mention spéciale à Manue qui l ’emporte face à un adversaire au classement supérieur de 200 points elo. Nous avions déjà assuré au moins la nulle.

Alain , au troisième échiquier, n’ a rien pu faire contre un adversaire expérimenté et nettement plus fort. Puis Laurent au premier, ne voit pas un Fou (masqué sans doute !) et donne gracieusement un Cavalier. Quant à Erwan, au deuxième, bien décidé à se bagarrer, il écœure son adversaire qui finit par proposer la nulle; ce qui est évidemment aussitôt accepté, ceci nous donnant la victoire.

Un bon début pour la NIV. Bravo à tous !

  • Beaucoup d’espace pour jouer…aux échecs
  • Laurent ne voit pas un Fou masqué…
  • Erwan, une nulle qui compte

Résultats détaillés de tous ces matches sur le site de la FFE.

La rentrée

Bientôt la rentrée, eh oui, même si on ne connaît pas encore toutes les conditions à respecter qui permettront de pratiquer notre activité dans les nouvelles règles de l’art. Des informations plus précises seront diffusées dès qu’elles seront disponibles. En attendant, il est possible de consulter la page “Le club-Adhésion”, (menu plus haut) pour plus de renseignements, page qui a été mise à jour pour cette année.

Après un test de rentrée qui a eu lieu cette semaine, les dates de reprise pour les activités sont prévues comme suit:

Maison des Associations de Vannes, adultes: le mercredi 9 septembre, et pour les jeunes le mercredi 16 septembre. Le premier samedi retenu sera le samedi 19 septembre.

Arradon, pour les adultes ce sera mardi 8 septembre, les jeunes mardi 15 septembre et vendredi 18 septembre.

Baden pour les jeunes ce sera samedi 19 septembre.

Pour tous les participants évidemment, le masque est obligatoire.

D’ autre part l’assemblée générale de rentrée aura lieu le vendredi 18 septembre 20h15 salle du Raquer, impasse du Raquer, à Arradon.

Retranché ou déconfiné ?

Le confinement puis le déconfinement tant espéré amènent quelques fois à des comportements inattendus, mais que l’ oeil de notre “reporter sur les toits” bien connu Patrick a pu saisir. Opérant ainsi près de la résidence de notre bon président Daniel M, il a pu surprendre celui-ci en situation défensive ” active” creusant une profonde tranchée pour se protéger contre une attaque éventuelle (mais de qui ?)

“En tout cas les pangolins ne passeront pas par mon jardin a-t-il commenté avec assurance ”

Confinement

En ces tristes temps de confinement, les sites d’ échecs ont vu exploser le nombre d’ amateurs du jeu. Les parties sur internet ne remplacent pas les échanges “sans distanciation sociale” qui ont lieu en club, mais c’ est bien mieux que rien.

James dans sa grande bonté a eu la brillante idée de constituer un groupe sur le site lichess.org (un site très complet et …gratuit), invitant les joueurs du Morbihan à partager les plaisirs de tournois tout en s’ adressant des politesses dans le chat et le forum (les joueurs du Morbihan sont bien élevés). Il suffit de s’ inscrire sur le site ( c ‘est facile) donner un pseudo et c’est parti !

Quand on a créé son compte on peut donc rejoindre le team morbihan, et s’ inscrire pour un tournoi. Le prochain a lieu demain 1er avril à 20h en cadence “blitz” 3+2. Certains ne sont peut-être pas friands de cadences si vives et désireraient jouer moins vite entre amis (15+3, 15+15 etc.) ? C’ est possible ! Pour ce faire, rendez-vous simplement sur la page principale du site, puis cliquez sur “Jouer avec un(e) ami(e)”. Choisissez ensuite la variante, la cadence et la couleur, un lien vous sera donné à transmettre à votre adversaire (par mail par exemple), ou bien vous pourrez ” inviter” quelqu’ un dont vous savez qu’il est déjà présent et connecté sur le site. Enfin la constitution d’un groupe, comme l’ a fait James est aussi une solution. Le site lichess est très complet, il demande un peu d’ habitude, mais on finit toujours par trouver son chemin. De très nombreux tutoriels sont disponibles sur le web, comme celui-ci, et suffisent à dégrossir les novices du site. Bonnes parties !

Championnat de Bretagne Jeunes 2020

Un reportage de notre président, à son retour de Plomelin, où dans le cadre exceptionnel du lycée horticole de Kerbernez sur les rives de l’Odet qui permettait aux parents accompagnateurs de découvrir à leurs heures perdues cette belle région quimpéroise, avaient lieu ces championnats annuels, toujours aussi disputés et…riches de surprises et de découvertes.

Les fonctions d’ arbitre sont prenantes non pas seulement par l’ampleur de la tâche, mais plutôt par les heures de présence, car chez les U16 (minimes) par exemple, les parties durent longtemps mais elles sont particulièrement intéressantes, le moindre coup faible étant exploité…et les pronostics de début de championnat ont été déjoués.

Treize joueurs du club ont participé à ces championnats qualificatifs pour le championnat de France.

Les U12 (pupilles), U14  (benjamins), et U16 (minimes) ont disputé sept rondes à la cadence de 1h30 avec un ajout de 30 secondes à chaque coup alors que les plus jeunes, U10 (poussins)  et U8 (petits poussins) ont disputé également sept rondes, mais à la cadence de 50 minutes avec un ajout de 10 secondes par coup. (cf par ailleurs un article très complet de Patrice sur le site du CDJE 56  ici )

Les jeunes du club et des autres clubs du Morbihan ont bénéficié des conseils de Max Notter et de Michel Poileux pour l’analyse des parties un encadrement mis en place par le comité départemental du 56. Les parents remercient Max et Michel pour l’aide apportée à nos joueurs…

Bilan de ces championnats: trois qualifiés pour les prochains championnats de France qui auront lieu à Agen fin avril, ( c’ est du moins ce qui est prévu pour l’instant…)

La bonne surprise en U12 vient de Lucas Thubert qui termine quatrième avec 5 points  d’un championnat pupilles dominé par Matthias Frelau de St Brieuc.

Le deuxième qualifié du club est Antoine Besnard (U10) avec 5,5 points, deuxième à égalité de points avec deux autres joueurs mais quatrième au départage.

La troisième qualifiée est Jeanne Fages en U16 même si elle ne marque qu’ un point mais c’est suffisant pour les filles pour aller au “France”. Jeanne a rencontré des joueurs ayant une bien plus grande expérience des échecs, c’est sa première année en club; laissons- lui un peu de temps.

Nos dix autres jeunes ont eu plus de difficultés: Damien en minimes a livré de belles parties même si la réussite n’ a pas été toujours au rendez-vous.  Timoté marque 3 points aussi en minimes et il a pu voir qu’il faut jouer plus lentement pour progresser, ce sera pour lui un bon apprentissage de ce niveau où chaque petite erreur a des conséquences..Chez les benjamins Quentin a fait un bon tournoi avec une performance qui correspond à son niveau et non à son clasement elo sous-évalué. Pour les autres benjamins, on peut dire qu’ ils ont acquis de l’expérience au cours de ces championnats. de même que les pupilles; à souligner la 15ème place de Matéo, mais à un petit point de la 5ème place….Le club avait cinq filles dans ces championnats (un record) et manifestement elles ont une bonne marge de progression à condition de persister dans leurs efforts.

Reportages sur les sites du cdje56 et de la Ligue de Bretagne où quelques partie sont également consultables.

Le festival des jeux de Cannes

Du 17 au 23 février, avait lieu à Cannes le traditionnel festival international des jeux qui, pour ce qui concerne les échecs intégrait un fort open A(>2100), dont le vainqueur cette année fut le jeune indien Gukesh. Laurent et Manue ont eu droit respectivement aux tournois B et C et ont passé une semaine studieuse et festive.

L’ événement étant d’importance de nombreux photographes attendaient les joueurs sur le tapis rouge bien connu conduisant à la salle du tournoi

Il n’est pas si facile que ça de trouver à se garer dans le coin, alors le mieux est peut-être de venir en bateau, hé oui. Il est tout à fait possible de s’amarrer devant la salle de jeu, et disons que c’est bien pratique, quoi !…

Sinon pour les p’tites gens, il est possible de se loger plus simplement, bien entendu. On peut trouver à Cannes des coins vraiment sympa comme tout.

Euh…Y’ avait pas un tournoi d’échecs, Laurent ? On est sur un blog d’échecs ici tu sais, le sujet principal c’est…

Ah oui ! Laurent nous dit ” il était possible de faire un bon tournoi mais j ‘ ai gaffé par deux fois lors de la deuxième journée (double rondes). Par la suite je me suis battu pour limiter la casse”. Il marquera cinq points sur les six parties restantes pour finir à 5/9. Manue quant à elle jouait dans le tournoi C et a fini à 4/9.

Et, pour montrer qu’il n’ a pas passé son temps à regarder la mer, Laurent nous a adressé sa partie de la dernière ronde où il affrontait une jeune norvégienne (ce n’est pas une règle générale mais il faut se méfier des norvégiens aux échecs ).

encore un peu de photos…

Arthur à Toronto

Arthur nous a laissé pour quelques mois. Après avoir fait ses preuves en Morbihan (champion en 2018 et 2019) et en Bretagne (champion en 2019) le voici parti à l’assaut de….l’ Ontario et de sa capitale ! Plus sérieusement, il profite ici de son peu de temps libre pour s’inscrire dans un tournoi, qui avait lieu le week-end dernier et tester les variantes locales. Voici donc un reportage très complet et très vivant sur la façon dont on peut aborder un tournoi d’échecs, partie après partie. Remercions Arthur pour la qualité de ses commentaires, technique et humour réunis, et on a vraiment l’impression de vivre les parties à ses côtés.

Site de l’ organisateur

 https://harthousechess.com/2020/01/27/reading-week-open-2020/

 Après déjà un mois à Toronto, je participe à mon premier tournoi au Canada. En plein centre-ville se trouve l’ Université de Toronto. Un campus immense, idéalement situé avec de très beaux bâtiments. C’est un endroit très vivant et rempli d’écureuils.

Mais il y a aussi un club d’échecs dans un centre culturel de l’université : le Hart House Chess Club. Ce dernier organisait un tournoi durant un week-end de trois jours. Six rondes de 90 minutes et 30 secondes par coup. Deux parties chaque jour à 10 et 16 heures, l’ occasion pour moi de pratiquer dans une cadence autre que le fameux 3+2 et de tester différents styles de jeu avec de nouveaux adversaires. 
Environ 150 joueurs se sont donc retrouvés pour ce tournoi et se sont répartis dans les cinq sections : – Crown- U2200- U1900- U1600- U1300. Il faut savoir qu’ au Canada, on utilise d’abord l’ elo national, qui semble un peu surévalué par rapport au elo international. Je me retrouve donc à jouer dans le tournoi U2200 avec le treizième elo.

Première ronde avec les blancs, contre un des plus faibles de ma section ça devrait aller !

Après cette première défaite je suis déjà un peu démoralisé. Mais bon je pars manger et me promener dans Toronto pour me changer les idées, après tout il fait beau et pas trop froid. En même temps, par rapport aux -17 ( et ressenti -28) de la veille, j’ai eu le temps de m’ habituer et ce n’ est pas à zéro degré qu’il fait froid !

Mais bon, me voilà de retour pour jouer ma deuxième partie. Je tombe contre le quatrième elo du tournoi, un joueur très créatif à ce qu’on m’a dit, amateur de gambits. Moi qui ne suis pas très en forme, ça ne semble pas être mon jour de chance. Pas grave, je vais tout bloquer et tenter de le manœuvrer. 

Première victoire. Tout c’est passé comme prévu dans cette partie. Je suis peut être lancé ! Mais bon, il ne faut jamais crier victoire trop tôt. Il faut rentrer se reposer car après huit heures de parties dans la journée la fatigue commence à se faire sentir.

Deuxième jour, Je peux me lever plus tard, car aujourd’hui pas besoin de pointer. Je connais déjà mon adversaire, il s’agit du troisième elo du tournoi, je l’ai vu jouer à côté de moi une belle partie gagnée après un sacrifice de Dame, il va falloir faire attention. En plus je double les Noirs.

Bon,.. un peu miraculé, je me retrouve à deux points et monte enfin vers les premières tables. Je vais cette fois-ci jouer contre un adversaire très largement moins bien classé que moi, peut-être l’occasion de me reposer… Ou de me taire. Ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Bref, j’ai les Blancs et j’ai promis des gambits-roi avant le début du tournoi, j’espère enfin que quelqu’un va jouer e5.

Bon. Deux victoires avec les noirs et deux défaites avec les blancs. C’est le monde à l’envers, surtout pour moi. Et en plus je peux faire une croix sur le podium, mon objectif initial. Cependant, dans ce tournoi, et peut être d’autres au Canada, on a la possibilité de former des équipes.de quatre joueurs dans au moins trois différents tournois. Je participe avec trois joueurs de l’université de Toronto jouant dans les divisions U1600 et U1300. Malheureusement, d’autres équipes sont encore devant nous, il va falloir faire carton plein le dernier jour pour espérer quelque chose. Mais avec 4 points de retard, c’est hautement improbable. 


Dernier jour de compétition, le lundi, après avoir évacué toute la haine envers moi-même pour ces défaites ridicules, je me suis juré de jouer pour l’attaque coûte que coûte dans la partie suivante. Même pas peur, j’ai déjà perdu mes 2000 elo, je n’aurai pas de prix, je n’ai plus rien à perdre. Il n’y a pas plus dangereux qu’un animal blessé…!

Enfin une belle victoire. Je suis regonflé à bloc, en plus l’équipe a gagné ses quatre parties et nous n’accusons plus que 2,5 points de retard sur les premiers. Plus qu’une partie, et j’ai les Blancs. Il faut sauver l’honneur et en gagner au moins une avec les Blancs, bon sang. Mon futur adversaire était juste à côté de moi quand j’ai perdu la veille et a suivi toute ma partie du matin. Voyons voir ce qu’il m’a préparé que je change ses plans.

Et je finis le tournoi sur une victoire. Je finis donc quatrième ex æquo avec le huitième. Le seul départage étant le nombre de points, on ne peut pas savoir si je suis quatrième ou huitième mais qu’importe. Pour l’équipe, nous n’avons pas gagné non plus. Lors de la dernière ronde, nous n’avons marqué que 2.5 points sur 4. Mais ce fut une belle expérience qui m’a permis de mettre à jour mes problèmes d’estimation du danger. Au total, six ouvertures différentes en six rondes, des parties mémorables et d’autres déjà oubliées (la quatrième) et la rencontre de nombreux nouveaux joueurs d’ outre-atlantique !

La majestueuse salle du tournoi

Interclubs: 2-3 février 2020

Beaucoup d’ activité encore en ce week-end échiquéen. En NII, des absents notamment Arthur qui lors du mercato d’hiver a été “drafté” par une franchise Nord-Américaine (les Toronto Raptors ou quelque chose comme ça ?). Les “remplaçants” ont assuré leur part du job mais ont forcément manqué aux étages inférieurs par effet de décalage.

Les rencontres de la NII se sont déroulées à Rennes. Le samedi, il a fallu affronter la très solide équipe de Tours et Nicolas a connu là sa première défaite de la saison en équipe. Pierre, Loïc et Claire ont assuré la nulle contre des adversaires au classement nettement supérieur, et Jean a obtenu la seule victoire de la journée. Résultat du match:1-4 ! Un peu rude tout de même, mais après une bonne soirée, l’équipe s’est très bien reprise globalement en disposant par 4-2 de l’ Echiquier du Gâtinais. Seul notre capitaine Franck n’a pas coché la table de score, Jean quant à lui fut le buteur du week-end avec ses deux victoires au huitième échiquier. L’ équipe est bien en place dans cette division, il reste des rencontres difficiles mais l’essentiel est fait pour le maintien, ce qui était l’ objectif fixé par le “board” !

Saint-Brieuc n’avait pas brillé jusqu’ici, et la NIII qui s’y déplaçait, un peu affaiblie certes, espérait a priori un résultat. Mais l’ équipe costarmoricaine s’est bien reprise et nous a balayé sur le score sans appel de 6-1, seul Laurent A. parvenant en effet à tirer son épingle du jeu. Cette division est serrée et si notre position est pour le moment correcte, il faudra sans doute se battre jusqu’au bout.

Départementale 1. Notre équipe “C” l’a emporté 4-1 contre Elsa B, sans avoir été inquiétée, Andréï connaissant la seule défaite du jour face à Loïc. Léo a été le plus rapide à finir, puis Dominique et Michel lui ont rapidement emboîté le pas. Laurent R. a dû batailler un peu plus longtemps pour marquer le point contre David. La prochaine rencontre sera peut-être décisive pour la montée en NIV et nous verra affronter Ploërmel à Arradon le 15 mars

L’ équipe “D”, qui joue dans la même division a annulé contre Queven “B” qui réalise là une belle performance. Erwan au premier, qui gagne de haute lutte une finale pions, Tour et Fous de la même couleur face à un adversaire mal à la pendule et Alain au cinquième, ont permis d’ éviter la catastrophe complète dans la mesure où nous étions favoris sur les cinq échiquiers, mais certains “elo” jeunes sont très trompeurs… Patrick perd rapidement, Edouard dépose les armes dans une finale de pions, Daniel rate le gain et doit se contenter de la nulle…Bilan 2-2

Départementale 2. L’ équipe “E” bat Questembert grâce notamment à la victoire de Jean-Luc G. sur Henri. Philippe et le jeune Timoté marquent leur point également.L ‘équipe “F” n’a malheureusement pas pu jouer, Elsa “C” n’ ayant pas été en mesure de constituer une équipe. Nos deux équipes sont en lice pour la montée et s’ affronteront dans un duel fratricide lors de la prochaine journée.

N2 N3 Morbihan 1 Morbihan 2 et quelques photos

  • Franck et Claire: 200 points de moins que leurs adversaires et une nulle pour Claire
  • NII. Pierre à droite de Nicolas: une pièce de moins mais une position très prometteuse
  • Laurent sera le dernier à conclure contre David
  • Dominique déjà dominateur face à Michel
  • Andreï, tranquille (pour l’instant !) attend que Loïc veuille bien finir sa réflexion.
  • Léo présente son meilleur profil et assure encore
  • Erwan et Edouard: début de partie
  • Patrick et Daniel ont eu un peu de mal
  • Début ouvert, visages fermés
  • Alain à son jeune adversaire Timothée: “qu’ a répondu Hou Yifan au f4 de Nakamura ?”
  • Les premiers coups. Patrice, Timoté et Philippe engagent le combat.
  • Jean-Luc, Patrice, Timoté et Philippe: une belle victoire collective
  • Y-a-t il un arbitre dans la salle ?

Partie: James vs Laurent

Quand on affronte Laurent il faut s’attendre dès les premiers coups à un petit débat théorique, basé si possible ( c’est mieux ! ) sur l’ offre gracieuse d’un pion. Ainsi à Ploërmel, samedi dernier, répond-t-il sans surprise au Gambit Dame de James par le contre-gambit Albin, connu depuis la fin du XIXème et remis au goût du jour par un joueur comme Alexander Morozevitch qui l’ a joué régulièrement à haut niveau et en a obtenu de très bons résultats.

La partie est annotée par le perdant, ce qui n’est pas courant. James montre qu’il avait quand même bien préparé son affaire et obtient un avantage qui aurait pu devenir fatal à Laurent, puis le zeitnot survient et un ou deux mauvais choix de James, dans une position complexe, permettront à Laurent de revenir dans la partie…

25ème coup. James à fond cherche à profiter de sa position. Laurent est à l’ affût…