Archives de catégorie : Tournois

Championnat du Morbihan 2022, ronde 2

Un reportage de Daniel M, notre envoyé spécial.

Comme on peut le voir, la deuxième ronde a réservé quelques surprises, notre dévoué trésorier et multi-vainqueur du tournoi Franck oubliant un moment la pendule et perdant au temps dans une finale un peu compliquée, après plusieurs propositions de nulle de son méritant adversaire Denis. Autres surprises, Patrice Georget battu en finale par le jeune Timothée de Quéven, ainsi que l’exploit de Pierre Potier qui bat sans état d’âme l’infortuné alréen Issa…

Par ailleurs les résultats semblent avoir respecté le “dieu elo” qui fut par exemple favorable à Daniel malgré un fou de moins, son adversaire n’ayant pas su exploiter sa supériorité matérielle…

Laurent, Michel G. et Louis quant à eux tiennent leur rang, Jean-Roch ne peut rien contre l’ entreprenant Enzo, Patrice offre une belle résistance à Alain, Hélène continue à apprendre, Didier et Daniel qui n’ avaient pas joué la première ronde gagnent leur partie, Xavier et Dominique eux n’ ont pas eu à jouer, leur adversaire faisant défaut.

Le tournoi montre qu’il faut se méfier des non-classés et des jeunes aux dents (ou au don) affuté(es) dans ce tournoi.

Et quelques photos

Championnat du Morbihan 2022, ronde 1

Les activités redémarrent et après deux championnats tronqués, on peut dire que le décor a changé, de nouvelles têtes apparaissent certains joueurs n’ ont pas eu le loisir de prendre des points elo devant l’ échiquier pendant presque deux ans mais ont pris des…centimètres et il faudra sans aucun doute que les leaders habituels les surveillent de près. D’ autres sont quasi débutants et connaissent leur première expérience; plus d’ une dizaine de participants connaîtront en effet leur premier classement elo à l’ issue du tournoi.

Arradon dans sa salle Saint Pierre accueillait donc cette ronde 1 du championnat, pleine de l’ incertitude de la reprise et de la joie de se retrouver.

Mais écoutons (et lisons) un observateur avisé, arbitre et joueur qui s’ est gentiment mis sur le côté pour cette première journée où le nombre de participants était impair…

Pour cette première ronde 40 présents et 4 forfaits qui entreront lors de la deuxième journée….notons qu’ il est toujours possible de s’inscrire pour ce championnat avant le 23 octobre, le tirage étant indiqué sur le site de la FFE à partir du 24 octobre. 

Après les deux saisons gâchées par le Covid, le nombre de participants a dépassé les espérances des organisateurs. Et parmi les 44 inscrits on voit beaucoup de nouveaux qui pour certains ont connu leur première partie officielle. Ils ont d’ ailleurs créé des surprises comme Jean-Roch Sauvé (ABC) qui annule face au Quévenois Thieblemont, ce dernier sauvant sa partie grâce à un échec perpétuel, ou dans une moindre mesure Hugo Fouques du nouveau club de Rieux qui tient tête au multi-champion départemental Franck, lequel réussit cependant à mater son adversaire après la plus longue partie du tournoi . Pour cette première ronde on ne s’attendait pas à une aussi bonne résistance des nouveaux, mais de manière générale les non classés se sont bien battus.

Les jeunes Quévenois ont réalisé de bonnes performances comme par exempleTimothée Siraga qui gagne face à Malo Glémée….Le jeune Saintannois Amaury Tanguy quant à lui bat  Hervé Lassimonne. Quant aux premières tables la hiérarchie est respectée sauf pour Yves  Le Corre qui doit accepter la nulle face au jeune Enzo de Baud, lequel en a déjà surpris plus d’un….Gageons que ce tournoi sera passionnant et très disputé jusqu’ à la fin.

L’arbitre a passé une après-midi tranquille, sauf pour les réglages de pendules qui elles aussi ont souffert du Covid !

les résultats de la ronde

La Plagne Tarentaise

Il faut bien s’ y remettre un jour. Le webmaster a un peu oublié les “fondamentaux”  et il se sent un peu rouillé que ce soit sur le plan échiquéen ou  comme rédacteur du site…Mais quel plaisir de recevoir des nouvelles de James, Louis et Arthur qui ont fait un petit tour à la montagne, (entre Albertville et Tignes si vous voyez ), pour un tournoi en altitude, et couru par des joueurs aux elos élevés également, puisqu’ ils devaient être près de cinquante à être titrés.

Voici donc le reportage ( agrémenté d’ une partie ) d’ un jeune valeureux, compétiteur exemplaire et loyal  qui va nous quitter pour de bonnes raisons, et qui sera regretté autant le mercredi (c ‘est blitz) que le week-end ( c’est compétition). Bon vent à toi et bonnes études à Lille, James.

Bonjour à tous,
Louis, Arthur et moi avons participé cet été à un tournoi dans les Alpes ( La Plagne Tarentaise) qui a eu lieu du 2 au 8 août. Dans ce tournoi il y avait trois opens, l’open Maîtres ( joueurs avec plus de 1850 elo ) dans lequel Arthur a joué, l’open Accession ( joueurs entre 1400 et 1900 elo ) dans lequel Louis et moi-même avons joué et enfin un tournoi pour débutants. Le tournoi comptait neuf rondes jouées à une cadence classique de 1h30+30″ avec un rajout de 30 min au 40ième coup.
 
Pour se mettre un peu dans le contexte, après 5 rondes j’avais 3.5 points et je venais juste de perdre ma partie de la ronde 5 après avoir joué un gambit qui n’ est pas censé être très bon..
J’ai décidé de vous montrer ma partie de la ronde 6 qui fut probablement une de mes meilleures parties et à mon avis la plus importante et la plus difficile de ce tournoi car je devais me relever après cette défaite malencontreuse de la veille.
 
Je jouais avec les Noirs contre un jeune de 12 ans, Aristide Even Enquin  doté d’ un elo de 1600, (et qui promet puisqu’ il finit 8ème du tournoi avec 6.5/9. Ndlr)
 

Après cette victoire de la ronde 6, j’ai plutôt bien terminé avec 7 points sur 9 ce qui m’a permis de finir 3ème au classement J’ai réussi à monter sur le podium         (cf photo ci-dessous ! Ndlr) 
 
 
grâce à une nulle lors de la dernière ronde contre le premier du tournoi. Louis à réalisé un tournoi correct avec 5.5 points sur 9 et Arthur dans le fort tournoi “Maîtres” à marqué 4 points sur 9 avec deux nulles contre des joueurs à plus de 2200 élo.
 
En tout cas cela à été une semaine plaisante dans un cadre et un  environnement sympas. Je conseille ce tournoi à tous car en plus des échecs il y a la possibilité de participer à d’autres activités comme le VTT ou la marche.
 
PS: Je pense que le moment est venu de vous annoncer que l’année prochaine je pars faire mes études à Lille. Je tiens donc à remercier avant tout Daniel et Laurent car c’est grâce à eux que j’ai découvert les échecs et que j’ai atteint le niveau que j’ai aujourd’hui mais aussi tous les joueurs du club pour les bonnes années passées ensemble. Je vous dit à bientôt car je suis sûr que j’aurai l’occasion de venir vous voir de temps en temps l’année prochaine. Je regarderai de près les résultats de l’équipe en espérant y voir de nombreuses victoires.
Si l’occasion se présente à l’avenir je n’hésiterai pas une seconde à revenir dans ce club ou j’ai débuté les échecs.
Merci à tous
 
James

Championnat du Morbihan 2021. 1ère Ronde

Après un Championnat 2020 tronqué, mais qui a connu un vainqueur indiscutable, Nicolas Tripoteau gagnant ses cinq parties sans coup férir, ( malgré une petite peur contre le jeune Louis ), c’ était retour aux affaires en ce samedi à Arradon, salle Saint-Pierre, et le démarrage tant bien que mal de la cuvée 2021.

Trente-trois joueurs se sont donc présentés, ce qui fait moins que les années précédentes et on sait pourquoi, mais ce sera disputé, et plusieurs postulants à la succession se proposent, dont un bon nombre de l’ ABC. Cette première ronde sert en général de galop d’ essai, les tirages “forts-faibles” proposant des combats a priori déséquilibrés, mais les stats n’ auraient pas le même charme (!,?) sans l’ incident qui survient inopinément, et cette fois c’ est Louis qui trébuche face à l’offensif Enzo, de Baud. Pour le reste tous les résultats sont conformes à ce que les auspices (appelés aussi “classement elo” ) prévoyaient. Franck, Fabien, Laurent (une victoire express), James, Jean, Didier, Dominique marquent le point, quant à Louis, Patrice, Arthur B., Xavier et Philippe ils feront mieux la prochaine fois. Xavier et Philippe se montrent résistants et perdent tous les deux au bout d’une finale de pions contre des adversaires solides.

Reportages complets à voir sur les sites d’ Elsa, Baud, et le CDJE (liens sur la colonne de droite)

Le festival des jeux de Cannes

Du 17 au 23 février, avait lieu à Cannes le traditionnel festival international des jeux qui, pour ce qui concerne les échecs intégrait un fort open A(>2100), dont le vainqueur cette année fut le jeune indien Gukesh. Laurent et Manue ont eu droit respectivement aux tournois B et C et ont passé une semaine studieuse et festive.

L’ événement étant d’importance de nombreux photographes attendaient les joueurs sur le tapis rouge bien connu conduisant à la salle du tournoi

Il n’est pas si facile que ça de trouver à se garer dans le coin, alors le mieux est peut-être de venir en bateau, hé oui. Il est tout à fait possible de s’amarrer devant la salle de jeu, et disons que c’est bien pratique, quoi !…

Sinon pour les p’tites gens, il est possible de se loger plus simplement, bien entendu. On peut trouver à Cannes des coins vraiment sympa comme tout.

Euh…Y’ avait pas un tournoi d’échecs, Laurent ? On est sur un blog d’échecs ici tu sais, le sujet principal c’est…

Ah oui ! Laurent nous dit ” il était possible de faire un bon tournoi mais j ‘ ai gaffé par deux fois lors de la deuxième journée (double rondes). Par la suite je me suis battu pour limiter la casse”. Il marquera cinq points sur les six parties restantes pour finir à 5/9. Manue quant à elle jouait dans le tournoi C et a fini à 4/9.

Et, pour montrer qu’il n’ a pas passé son temps à regarder la mer, Laurent nous a adressé sa partie de la dernière ronde où il affrontait une jeune norvégienne (ce n’est pas une règle générale mais il faut se méfier des norvégiens aux échecs ).

encore un peu de photos…

Tournoi de Noël d’ Hennebont

La remise des prix. Romain et Corentin, chacun sa coupe.

Quelques joueurs du club ont participé à ce tournoi traditionnel, remporté par un des favoris, Romain Landais d’ ELSA, qui après avoir marqué le plein de points lors des cinq premières rondes a pu finir par deux nulles et assurer quand même la première place. Les Saintannois réalisent d’ailleurs un doublé avec la belle deuxième place d’ Issa qui n’aura perdu que contre Romain.

Fabien obtient le meilleur résultat de notre club, avec de belles performances et après avoir raté une marche lors de la troisième ronde. Laurent R. réalise un parcours honnête, Andreï et Slim déçoivent un peu, Manue ne s’en tire pas mal…et il faut signaler les premières parties sous nos couleurs de Nayeli, junior féminine et Arthur, cadet masculin.

A noter aussi la troisième place de Jeanne Fages dans le tournoi jeunes, où Corentin Landais a fait aussi bien que son père!

Des reportages sont disponibles sur les sites de Baud et Ploërmel ainsi bien sûr que celui du Cdje56.

Grille Américaine ici et ici pour les Jeunes

13ème OPEN Rapide de domloup

Un petit mot de Laurent R. de retour du bien fourni tournoi de Domloup, la preuve étant que cette année y figurait le dernier champion de France, le GMI Maxime Lagarde, tête de lice bien entendu. ainsi que trois Maîtres.Internationaux.

Maxime Lagarde gagne le tournoi après une nulle dans la dernière ronde, n’ ayant connu auparavant qu’ un petit accroc avec la nulle concédée au très méritant Brendan-Budok Durand-Le Ludec. Laurent réalise 5 points et une performance conforme à ce que pouvait prédire l’oracle elo, regrettant cependant “un coup tactique élémentaire qui devait me  donner un gros avantage à la dernière ronde. contre un gros elo auquel j’ai trop fait confiance” .

Manue a quant à elle joué dans l’open B, où elle était plutôt bien placée mais se rate lors de la dernière ronde: Adieu  veaux, vaches cochons, podium…mais six points sur neuf quand même.

Manue contre le futur vainqueur du Tournoi B Mathis: un sourire avant d’annuler.

Grille du tournoi A ici et Grille du tournoi B ici

Tournoi de la francophonie

Laurent Annetti et Jean Pascot ont participé en ce mois d’ Août aux 7èmes rencontres internationales des Echecs Francophones. Voici un reportage très complet de Jean Pascot sur cette belle compétition.

Vision d’un tournoi d’échecs
“AU PAYS DE LA FRANCOPHONIE”

Début Août deux éminents représentants du club ont participé au tournoi de la Francophonie à Paris. Arrivés plein d’ardeur tels de vaillants Rastignac Morbihannais ils repartirent tels des Bécassins apeurés cherchant avec angoisse la gare Montparnasse…

Le tournoi d’échecs de la Francophonie a la particularité de regrouper 27 nationalités mais une seule langue, ce qui pour le français moyen que je suis facilite les échanges. Sénégalais aux survêtements chatoyants, Tunisiens dont un en tenue, Haïtiens en petits polos d’été style “Rotary club en goguette”, Ivoiriens ou Togolais avec quelques touches de fantaisie ici ou là. ..Les Suisses, Canadiens et autres Français faisaient bien pâle figure devant cette foule bigarrée et oh combien sympathique.

Le tournoi se déroulait à côté de la cité universitaire de Gentilly à Paris. La première impression à la vision de boulevards extérieurs quasiment déserts fait que l’esprit oscille entre Walking Dead ou Charles Aznavour. Paris sous le soleil caniculaire du mois d’ Août ressemble à un immense vaisseau abandonné aux caprices du réchauffement climatique. Heureusement dans le lointain je distingue la crinière avantageuse d’Alberto David le GMI bien connu. Ouf !!!

J’ arrive donc à la salle climatisée et me dirige vers la table de pointage. Comme je suis peu ou pas connu au niveau international le préposé oublie de me saluer mais n’oublie pas de me demander si j’ai payé mon inscription (la classe est un élément inné mais non acquis). Je profite du temps avant la première ronde pour saluer quelques connaissances, vu le nombre de saluts je pense faire bientôt partie des antiquités, cependant des jeunes, des vieux, des arbitres, le seul joueur de couleur des années 70 à Paris et même le président de la Fédération me font l’amitié d’échanger quelques mots.

Et la première partie va commencer. Mon adversaire du jour, Alexeï, est accompagné par sa maman qui m’explique que son fils est en maternelle et ne sachant pas écrire notera les coups par un trait pour les blancs et une croix pour les noirs. C’est d’autant plus charmant qu’ Alexeï ressemble à un ange. Mais tout d’un coup … avec ses grands yeux candides et son air doux il me demande d’une voix affirmée et avec un fort accent slave : « Vous parlez russe ? ». Un malaise m’ étreint, à la première ronde je rencontre déjà le petit génie du tournoi, ange oui mais tendance exterminateur.

Heureusement les discours des officiels nous interrompent et nous avons droits aux sempiternels remerciements et au discours convenu du politique du coin qui nous font regretter les discours enflammés de Jack Ralite maire d’Aubervilliers dans les années 70/80 au tournoi de sa ville. Les seniors me comprendront. A la fin des discours nous eûmes le droit de nous lever pour une minute de silence en hommage au président Tunisien qui venait de mourir.

La partie commença enfin, Alexeï était vraiment mignon; à chaque fois qu’il menaçait une de mes pièces il me la montrait avec son doigt et arborait un sourire radieux ! A ma grande honte je dois avouer qu’une fois je n’ avais pas vu qu’il menaçait ma dame, heureusement qu’il était fier de lui…Je finis par gagner sans gloire.

La deuxième ronde contre un fort joueur me remplit d’amertume. En effet après une ouverture correcte et en plein milieu de jeu j’avais un fort avantage que notre ami de silicium eut tôt fait de me prouver le soir au fond de ma chambrette. Surtout si vous voulez garder un peu d’estime pour vous-même n’analysez jamais vos parties avec un ordinateur (mais on ne peut pas s’ en empêcher NdLR) .

Pendant ce temps, Laurent collègue “abéciste” réalisait une partie d’anthologie contre le premier joueur d’Haïti (qui finit 20ème du tournoi) sur une Caro-Kan débridée où il avait les Blancs. Malheureusement pour lui la suite de son tournoi fut identique à la mienne.

A la quatrième ronde je rencontrais un fort joueur des Pays de Loire et j’eus le bonheur de gagner grâce à un Roi adverse resté au centre et une attaque sur e6. Je vous laisse découvrir la partie en annexe.
Petite anecdote j’ai même joué contre un Qatari dont le jeu manquait singulièrement de gaz. Par contre je n’ai pas joué contre un Ivoirien ce qui vous épargne la petite galéjade bien connue.

Je vous ferai grâce aussi du compte rendu des autres parties, j’ai perdu une partie en 15 coups sans voir un mat en un coup, alors que ma position était gagnante, et perdu une autre partie contre Maria Leconte joueuse française du national alors que la finale était complètement nulle.

Puis enfin…si je gagnais les deux dernières parties je gagnais 300 euros. J’ ai perdu l’avant-dernière avec une finale gagnante selon mon ordinateur. ..et si je gagnais la dernière partie je gagnais 200 Euros… et si je faisais nulle 100 Euros.

D’ une position complètement gagnante je tombais dans une position nulle puis à trois coups de perdre avec une suite archi-évidente contre moi j’abandonnais. De suite mon adversaire, pour bien me prouver que ma position était perdante se mit à bouger les pièces avec un air supérieur. C’ est alors, ENFER et DAMNATION que je m’aperçus qu’il avait l’intention de jouer la seule variante qui annulait ! Comme quoi ce n’était vraiment pas ma semaine.

Heureusement, lors de la remise des prix les petits fours étaient très bons et en abondance tout comme le buffet de bienvenue à la maison de la Tunisie le premier jour. Juste un détail, le petit four tunisien vous permet de tenir au moins 15 jours sans manger.

Conclusion :
La conclusion tient en trois mots :
Le premier jour DES ILLUSIONS nous titillaient gentiment le cœur
Le dernier jour les DESILLUSIONS emplissaient nos souvenirs

Jean Pascot

            

Quiberon, nocturne

Quelques lauréats bien reconnaissables

Fabien nous adresse un petit mot en direct de Quiberon, où se déroulait hier la maintenant traditionnelle animation autour des échecs pour ceux que la plage finit quelquefois par lasser…, et qui attire de nombreux amateurs du jeu, jusqu’à des islandais ou tout comme (si on en croit la photo !). Cette animation se termine par le désormais traditionnel tournoi en semi-nocturne.

Pierre a assuré la première place tout comme l’an dernier et encore l’année d’ avant. Trois participations (le tournoi a quatre ans), trois victoires, personne ne peut dire mieux ! Cette fois c’ est après départage avec Jean-François Jolly qu’il obtient la palme, les deux joueurs ayant fait nulle lors de la sixième ronde.

Octave assure un belle sixième place et une belle perf, Fabien Dominique et Yazid (dans l’ordre d’apparition au classement) réalisent des performances un peu “en-dedans” par rapport à leurs (bonnes) habitudes.

Grille américaine ici

34ème Open d’ Avoine

Laurent nous envoie un petit billet et quelques photos d’ Avoine. Mais où c’ est Avoine déjà ? Hé bien, vous tracez un triangle entre Saumur, Bourgueil, et Chinon, si vous voyez à quoi je fais référence, et au milieu on trouve…Avoine. C’est là qu’a lieu le fameux tournoi d’ échecs, avec de nombreux participants tous plus forts les uns que les autres (48 joueurs titrés quand même, dont 4 GMI et 10 MI), et de nombreuses animations quotidiennes, qui permettent à certains de se remonter le moral quand les résultats sont décevants, et à d’autres de démontrer qu’ ils ont plus d’une corde à leur arc. Entre les Dames, le Tennis de table, le Badminton, le Tarot, le Baby-foot, le Poker, le Scrabble, le jeu de société 7 Wonders, sans oublier les traditionnels tournoi de blitz individuels et par équipes, on n’ a pas le temps de s’ennuyer entre les rondes, et à peine celui d’ analyser ses parties ! En tout cas c’est une formule qui connaît un beau succès, quelques 350 joueurs ayant participé à l’open principal, dont cinq “VannArradonnais”.

Laurent commence son tournoi mollement mais le finit plutôt fort, glanant au total cinq points avec notamment une nulle contre un joueur à 2100; James réalise la moitié des points et une belle perf globale au-dessus de 1800, la famille Gac (Riwal et Jean-Luc) se trouvant au même étage avec 50% des points. Quant à Manue elle se distingue en finissant à la 14ème place juste derrière Jean-Luc Séret, multiple champion de France…mais c’était au scrabble !

La grille américaine ici